jeudi 23 mars 2017

Gravillons et Doutes

Marcel Achard a dit : "Certains croient que le génie est héréditaire ; les autres n'ont pas d'enfants." 

Moi, je dis que les enfants sont comme les cailloux. Si on les sème derrière soi, en vieillissant, on retrouvera son chemin. Si on les jette dans l'eau pour faire des ricochets, tout ce qu'on prévoit tombera à l'eau. Si on les mets dans sa poche, on sera lourd pour avancer. Etc. 

Mais, les enfants, ne sont pas forcément des gamins, ça pourrait être aussi des tableaux ou des livres ; de la création en tout cas. 

Donc, semons mais, évitons de les jeter. A un moment ou à un autre, ils seront utiles. 


Vous avez aimé mon post ? Vous aimerez aussi celui de mes amis : avidoxe, dinadedan, EcrirePastel, Elsass-by-Nath, et VittorioDenim Merci de partager et, bonne lecture. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Sem. 42, j'ai lu "Madame feu Mozart"

J’ai lu pour vous «  La redoutable veuve Mozart  » d’Isabelle Duquesnoy. Tout d’abord, je l’ai acheté car son titre m’a interpelé. J...