mardi 25 avril 2017

Avoir un petit Penchant pour...



Un père sans père
A un problème d’équilibre

Quand on sait que toute notre vie est basée sur un peu d’inné et beaucoup d’acquis et que beaucoup de l’acquis se fait avant six ans, on ne peut que se louer d’avoir des parents équilibrés. 

Mais, être père, être mère, met en évidence sa responsabilité : donner à ses enfants de vraies valeurs de vie et de paix. Or, si on n’en a pas reçues que va-t-on donner à ses enfants ? 

La société, inventée pour être pris en charge par un autre parent ou un tiers, quand on n’a pas ou plus de proche, met un tuteur à disposition pour ce cas. Ce tuteur servira de père et/ou  de mère de substitution sans lequel l’arbre se courbera au gré des vents. Il n’y aura plus d’équilibre et, à la première fragilisation, l'arbre que nous sommes tombera. 

Vous avez aimé mon post ? Vous aimerez aussi celui de mes amis : avidoxe, dinadedan, EcrirePastel, Elsass-by-Nath, et VittorioDenim N’hésitez pas à partager et, même, abonnez-vous. Bonne lecture.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Sem. 42, j'ai lu "Madame feu Mozart"

J’ai lu pour vous «  La redoutable veuve Mozart  » d’Isabelle Duquesnoy. Tout d’abord, je l’ai acheté car son titre m’a interpelé. J...