lundi 17 avril 2017

De l'Idée à l'Ecrit : un Océan



Agissons avec sagesse et courage
En évitant d’ajouter à la confusion
d'après la Tao 
Il est un livre qui se termine par « rien ne doit être ajouté, retranché ou modifié. » Ce livre, c’est celui de l’Apocalypse. 

Or, comment traduire un livre sans modifier le sens à un ou plusieurs mots ? Ou alors, le livre ne sera pas traduit. 
Quand on sait que les mots, eux-mêmes, changent de sens sans pour autant changer l’orthographe ! On peut se demander quel en serait le résultat si on n’adaptait pas le mot au sens originel. 
Quand on sait que, dans le temps, ils étaient reproduits à la main par plusieurs personnes et, n’oublions pas : l’erreur est humaine ! 
Quand on sait que certains livres ont été conservés parce que choisis par un pouvoir en place pour manipuler le peuple, on peut se poser la question de la véracité du livre actuel par rapport à l’idée première ! etc. 

Malgré tout, il faut éviter les adaptations qui conduiraient à plus de confusion.
Et pas seulement pour l’Apocalypse ; nombreux sont les livres qui peuvent déclencher des guerres alors qu’ils ont été écrits pour rassembler en paix

Vous avez aimé mon post ? Vous aimerez aussi celui de mes amis : avidoxe, dinadedan, EcrirePastel, Elsass-by-Nath, et VittorioDenim N’hésitez pas à partager et, même, abonnez-vous. Bonne lecture.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Sem. 42, j'ai lu "Madame feu Mozart"

J’ai lu pour vous «  La redoutable veuve Mozart  » d’Isabelle Duquesnoy. Tout d’abord, je l’ai acheté car son titre m’a interpelé. J...