jeudi 6 avril 2017

Ensemble ou Perdants



Du ru au fleuve
Enfin du fleuve à la mer
La vie, c’est de l’eau

On raconte toujours l’histoire du héros « solitaire » qui va sauver la veuve et l’orphelin. Mais, en est-il vraiment ainsi. Je veux dire : est-il vraiment solitaire ? Assurément, non ! 

Il est comme ce journaliste qui présente le journal télévisé. On ne voit que lui dans la boite à images mobiles et on oublie que, derrière tout ce qu’il dit, il y a une équipe, de la maquilleuse au caméraman, en passant par le réalisateur et les autres, journalistes ou techniciens. 

Il y a mot qui dit : « Seul, on va vite mais, ensemble, on va loin » et je crois qu’il en est vraiment ainsi. Tout, dans la nature, nous le démontre.
Alors, quand on sait que nos ainés ont fondé un œuvre, avant de chercher à détruire ce qu’ils ont bâti, demandons-nous quelles en seront les conséquences. 

L’eau qui va à la mer, s’évapore et nous revient sous forme de pluie. Rien n’est perdu. Mais, si nous l’empêchons d’aller à la mer, quelles en seront les conséquences ? 

Aussi, faut-il démanteler l’Europe parce que, avec le temps, certains rouages se sont rouillés ? Elle a été créée pour nous apporter la paix. Apparemment, elle nous a été utile ; nous vivons en paix. Alors, faut-il tout détruire ? Non, il faut changer les rouages, mettre des neufs. 

Quand, à ta voiture, les pneus sont usés, vas-tu mettre la voiture à la casse ? Non, tu mets des pneus neufs et elle continuera de t’être utile encore longtemps. 

Vous avez aimé mon post ? Vous aimerez aussi celui de mes amis : avidoxe, dinadedan, EcrirePastel, Elsass-by-Nath, et VittorioDenim N’hésitez pas à partager et, même, abonnez-vous. Bonne lecture.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

JLPV : L'ivre de mots" de Stéphane DeGroodt

Oui, j’ai osé lire le livre de Sthéphane DeGroodt tout d’abord parce que c’est SDeG, ce gars qui m’a stupéfait sur une chaine TV que j...