lundi 3 avril 2017

Faire et Défaire, c'est travailler



L’hiver aussi a ses jours de soleil.
Ainsi, dans la maturité, l’enfance peut revenir.
Il n’y a pas d’âge défini pour faire, défaire et refaire. 
Tout est possible. 

Ce n’est pas parce qu’on est âgé qu’on n’a pas le droit de jouer comme un enfant. Ce n’est pas parce qu’on a déjà fait quelque chose qu’on ne peut pas le refaire mieux ou autrement. Ce n’est pas parce qu’on a réussi dans une entreprise qu’on ne peut pas en entreprendre une autre et la réussir, elle aussi. 

Il y a une citation attribué à Guillaume d’Orange-Nassau (1533/1584) qui dit : «  Il n’est nul besoin d’espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer. »  

« Just do it », comme dit la pub ! 

Vous avez aimé mon post ? Vous aimerez aussi celui de mes amis : avidoxe, dinadedan, EcrirePastel, Elsass-by-Nath, et VittorioDenim N’hésitez pas à partager et, même, abonnez-vous. Bonne lecture.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Sem. 42, j'ai lu "Madame feu Mozart"

J’ai lu pour vous «  La redoutable veuve Mozart  » d’Isabelle Duquesnoy. Tout d’abord, je l’ai acheté car son titre m’a interpelé. J...