mercredi 12 avril 2017

Le Moi est Haîssable & le Tao



Ombrelle, lumière, paysage, ciel
Il n’y a pas de langage du sacré
Le sacré est dans l’ordinaire
(Traduit d'après le TAO) 
 
Les choses ne sont que ce qu’elles sont et n’ont que l’importance qu’on leur accorde. 
Ce qui est important pour toi peut ne pas être primordial pour moi. Mais elles sont là et sont importantes. Elles sont importantes et, en même temps, banales puisqu’elles sont là et le seront même après toi. 

D’où vient alors ce sacre des choses ? 
Réponse : De l’homme par rapport à lui-même. 

Raisonnement de l’humain de base : « J’aime ceci. Je suis important (pour moi). Ce que j’aime est important. Si c’est important pour moi et que je suis important (à mes yeux), ceci est et doit être important pour toi. Tu n’es pas d’accord ? Je te l’impose ! » 

Ainsi, les gens cherchent toujours à imposer leur avis. 
C’était déjà difficile du temps de Caïn et Abel alors qu’ils n’étaient que deux. Imaginez maintenant que nous sommes 7 milliards !

Vous avez aimé mon post ? Vous aimerez aussi celui de mes amis : avidoxe, dinadedan, EcrirePastel, Elsass-by-Nath, et VittorioDenim N’hésitez pas à partager et, même, abonnez-vous. Bonne lecture.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

JLPV 'Jean de Florette' de Marcel Pagnol

Jean de Florette de Marcel Pagnol est le premier tome de « L’eau des Collines ».  C’est une histoire qui commence par la présentati...