jeudi 25 mai 2017

Courage, Adversité et Fatalité



La plante qui pousse sur le chemin
Doit avoir bien du courage pour survivre

Les plantes poussent là où les graines tombent. 

Les graines sont aussi portées par les vents et il arrive qu’une plante pousse sur un chemin. La graine germera donc là où elle pourra prendre contact avec la terre. Si les passages répétés ne la touchent pas, elle poussera et elle aura des fleurs qui offriront des graines aux vents pour perpétrer la vie. 

Mais, chaque jour, à chaque instant, de l’état de graine à l’état de fleur, le combat pour la survie sera présent. Un combat qui se fera naturellement, en comptant sur… la chance. La chance de ne pas être piétinée, la chance de ne pas être balayée par l’eau, la chance de ne pas être cueillie, la chance de ne pas être mangée par un herbivore, etc. 

La fatalité sera le lot quotidien qui l’accompagnera à chaque instant de son évolution. Et, quand elle arrivera à croitre et se multiplier, l’histoire se répètera pour chacune des graines. 

Sommes-nous vraiment maitres de notre destinée ? Dans le doute, faisons comme si... et, levons-nous le matin sachant que ce ne sera pas facile mais nous y arriverons. Et, avec un peu de chance, nous y arriverons sans trop nous fatiguer. Nous avons le pouvoir de bouger, de nous déplacer, de faire.

Pour la nature, une chose est sure : quand l’humanité disparaitra, la nature reprendra ses droits et le chemin deviendra un pré ou une forêt. 

Vous avez aimé mon post ? Vous aimerez aussi celui de mes amis : avidoxe, dinadedan, EcrirePastel, Elsass-by-Nath, et VittorioDenim N’hésitez pas à partager et, même, abonnez-vous. Bonne lecture.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

JLPV : L'ivre de mots" de Stéphane DeGroodt

Oui, j’ai osé lire le livre de Sthéphane DeGroodt tout d’abord parce que c’est SDeG, ce gars qui m’a stupéfait sur une chaine TV que j...