lundi 1 mai 2017

Les Déraisons de la Colère



L’orage d’une nuit d’été
Fait peur aux cœurs purs
Et balaie tout devant lui. 

En saison chaude, il pleut rarement mais, quand il pleut, il tombe beaucoup d’eau et, très vite. L’eau emporte alors tout sur son passage. L’eau emporte tout mais, en même temps, balaie le bon et le mauvais et, l’orage passé, le calme revenu, tout parait plus propre, voire rangé…

Mais, question : où est allé finir tout ce qui a été enlevé en amont ?
Réponse : Plus bas, en aval et, partout où se trouve un réduit qui se trouvera bouché.

Ainsi, les personnes subissent la colère et, cette colère, comme l’orage, fait des dégâts aussi bien autour d’eux qu’à eux-mêmes. Les liens seront coupés, les petits chemins se trouveront bouchés. 

Les cœurs purs ont raison de se méfier ; l’orage n’est jamais anodin. On ne peut jamais prévoir les conséquences en aval, c’est-à-dire après.
Même si certains disent qu’une bonne colère libère, elle libère pour transporter le mauvais vers d’autres endroits de sa vie. 

Alors, avant de vous mettre en colère, demandez-vous quelles sont les autres parties de votre vie, de vos relations que vous voulez voir abimées, détériorées ou définitivement coupées ? 
Si vraiment vous avez besoin de faire le ménage en vous, est-ce qu'un dialogue ne serait-il pas plus judicieux ?
Après-tout, votre vie n'est quand même pas comparable aux écuries d'Augias !
 
Vous avez aimé mon post ? Vous aimerez aussi celui de mes amis : avidoxe, dinadedan, EcrirePastel, Elsass-by-Nath, et VittorioDenim N’hésitez pas à partager et, même, abonnez-vous. Bonne lecture.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

JLPV 'Jean de Florette' de Marcel Pagnol

Jean de Florette de Marcel Pagnol est le premier tome de « L’eau des Collines ».  C’est une histoire qui commence par la présentati...