jeudi 4 mai 2017

Mourir pour les Idées des Autres



Quand le tigre se repose
Et que la proie passe à proximité
Le tigre chasse 
                                       dmvictor
 
« Mourir pour des idées / L'idée est excellente / Moi j'ai failli mourir de ne l'avoir pas eue », chantait Georges Brassens (Fernande – 1972 – 13ème album) et se dégage de tous ceux (majorité opprimante) qui cherchent à nous imposer « leurs » idées. Pour Georges Brassens, nous ne sommes pas des moutons ! Nous sommes capables de faire des choix personnels.

La vie nous offre des opportunités et des choix.

Même en restant inactifs, nous faisons un choix. Nous avons besoin de repos donc, nous restons décontractés et profitons du doux farniente. Comme pour tout être vivant, le repos permet de nous ressourcer et « recharger nos batteries ». 

Notre journée est rythmée avec des périodes de repos, de repas, de repu et de repars pour l’activité.
L’activité aussi est composée de plusieurs périodes : le travail pour assurer sa subsistance, la préparation de son repas et tout son cérémonial jusqu’à la vaisselle, et même de ses loisirs.  Toutefois, si nous ne saisissons pas l’opportunité quand elle passe à proximité, il n’est pas sûr que celle-ci passe à nouveau pour nous. (Encore faut-il ne pas se tromper entre ce qui nous ferait plaisir et ce qui est faisable!) 

Alors, comme le tigre, nous sortons de notre torpeur et redevenons chasseurs, souverains de notre destinée. Si la proie n'est pas un éléphant, trop gros, ou une baudruche, très vide, notre tendance sera de saisir la chance qui nous est offerte.  

Nous agissons pour notre futur propre ! 
Nous n’écoutons plus les conseilleurs, manipulateurs et les moralistes. Nous voulons faire partie du futur. Nous voulons continuer à vivre. Nous voulons continuer à vivre libres. Nous agissons ; nous dormirons après. 

Vous avez aimé mon post ? Vous aimerez aussi celui de mes amis : avidoxe, dinadedan, EcrirePastel, Elsass-by-Nath, et VittorioDenim N’hésitez pas à partager et, même, abonnez-vous. Bonne lecture.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Sem. 42, j'ai lu "Madame feu Mozart"

J’ai lu pour vous «  La redoutable veuve Mozart  » d’Isabelle Duquesnoy. Tout d’abord, je l’ai acheté car son titre m’a interpelé. J...