mardi 30 mai 2017

Mutisme et Répartition



Si on parle du bonheur, peu écouteront
Si on se tait, personne ne saura

Il est normal qu’après une dure journée, on choisisse la télévision pour se reposer l’esprit. Il peut arriver qu’on préfère un bon livre ou même une bédé, pour la même raison : penser à autre chose. Et, parfois, on choisir de boire un verre ou d’aller danser.

Chacun essaie de se détendre à sa manière ; tous les goûts sont dans la nature. Mais, je vous pose cette question : « Si tu sais quelque chose, partageras-tu ? » Oui ? Mais, si tu es fatigué et que ceux qui sont en face de toi ne veulent pas le savoir, le diras-tu quand-même ? Non ?

Les deux réponses sont bonnes. Il y a un temps pour tout.
Mais, si tu as la clé, ne la garde pas pour toi et, surtout, ne la jette pas. On ne jette pas la clé au fond du puits ; elle serait perdue pour tous.

Le temps du partage se fera sentir. On aimera le matin grâce à la nuit. On prendra le bon chemin grâce à l’amitié. Grâce à la clé, on passera par la porte du chemin le plus court et grâce à l’amitié, ce chemin sera fleuri.

Vous avez aimé mon post ? Vous aimerez aussi celui de mes amis : avidoxe, dinadedan, EcrirePastel, Elsass-by-Nath, et VittorioDenim N’hésitez pas à partager et, même, abonnez-vous. Bonne lecture.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Sem. 42, j'ai lu "Madame feu Mozart"

J’ai lu pour vous «  La redoutable veuve Mozart  » d’Isabelle Duquesnoy. Tout d’abord, je l’ai acheté car son titre m’a interpelé. J...