lundi 19 juin 2017

Libertés et Choix



Le chant des oiseaux vole,
Affranchi,
Dans l’azur du ciel
Et au-dessus du vert des champs.
D’après le Tao 

Les oiseaux distinguent-ils les couleurs ? Question sans importance pour eux ; il est dans leur nature de voler en toute saison et, d’une branche à une pierre, d’un rosier en fleurs jusque sur le gazon, ils se déplacent ainsi. 

Qui de vous s’est demandé quelle est la couleur de l’air ? Personne. Éventuellement les scientifiques… Nous respirons car c’est ainsi. L’oiseau vole car c’est ainsi. 

Quand l’oiseau, en quête de nourriture, se pose sur la branche, il n’a pas peur qu’elle casse. Et, si cela arrivait, il ne tomberait pas, il volerait sur une autre branche. Il a confiance en ses ailes. Il sait d’emblée sa nature et l’utilise constamment. Il vole ou plane ; il se déplace selon ses besoins et ses envies.
Le jour où il ne peut plus voler, il meurt ! 

Le Tao nous enseigne la confiance. 

Tout ce qui est lié à notre nature est possible. 
Nous avons perdu un travail ; nous pouvons en prendre un autre. Nous voulons apprendre une autre langue ; il suffit de le faire. Nous voulons aller sur la lune ; c’est fait. Même ce qui nous semblait impossible hier peut se réaliser si c’est dans notre nature. 

N’ayons pas peur que la branche casse si nous avons des ailes. 
Si nous n’en avons pas, ne montons pas sur la branche ou alors, prenons nos dispositions ; attachons-nous ! Nous ne volerons certes pas mais nous ne nous écraserons pas sur le sol. 

Vous avez aimé mon post ? Vous aimerez aussi celui de mes amis : avidoxe, dinadedan, EcrirePastel, Elsass-by-Nath, et VittorioDenim N’hésitez pas à partager et, même, abonnez-vous. Bonne lecture.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Sem. 42, j'ai lu "Madame feu Mozart"

J’ai lu pour vous «  La redoutable veuve Mozart  » d’Isabelle Duquesnoy. Tout d’abord, je l’ai acheté car son titre m’a interpelé. J...