vendredi 15 décembre 2017

Daniel Durand et Monsieur Fluet



J’ai Lu pour Vous : « L’Extraordinaire Semaine de Monsieur Fluet » de Daniel Durand que j’ai acheté à Belfort et, en fermant le livre, je me suis dit : « J’ai bien raison de n’être que blogueur. » 

C’est vrai, imaginez que le hasard m’amène un jour à être écrivain, je devrais peiner pour écrire des choses pareilles ! 
Eh bien, lui, non ! Il écrit sans en faire un fromage, ça se sent, et il retombe sur ses pieds à chaque vers. Non, ne prenez pas tout au pied de la lettre, ce n’est pas de la poésie mais de la prose. 

Mais, comment dire… Pour moi, il a pris des cours privés chez Frédéric Dard ou chez Raymond Devos. Ou les deux car, en plus, il a son style personnel. C’est dingue, non ? Et, il le dit lui-même, sur la 4ème de couverture : « D.D. a été atteint très tôt par le virus… » 

Mais, revenons à Monsieur Fluet. Si vous lisez un jour (de la semaine de M. Fluet) par jour (de votre semaine) vous aurez de quoi partir du bon pied chaque jour pendant 9 jours. Sacrée semaine, hein ? Oui, j’ai bien dit 9 ; car il y a 9 aventures au total.
Alors, une semaine de Bonne Humeur + 2 jours, combien ça vaut ? Pour moi, ça n’a pas de prix mais, Daniel Durand, l’auteur, l’a fixé à 12 Euros. 

Pour l’acheter : je ne vous donne pas les noms des revendeurs sur internet ; tapez le nom de l’auteur et le titre, vous aurez le choix. Ou alors, avec le titre et les numéros qui suivent : EAN : 9782810616039 ; ISBN : 978-2-8106-1603-9 vous pouvez le commander chez votre libraire habituel. Troisième possibilité : attendre qu’il fasse un salon du livre, comme moi, … pour la dédicace.
En tout cas, moi, je l’ai distillé à un jour par jour : je me suis régalé. 

Vous avez aimé mon post ? Vous aimerez aussi celui de mes amis : avidoxe, dinadedan, EcrirePastel, Elsass-by-Nath, et VittorioDenim N’hésitez pas à partager et, même, abonnez-vous. Bonne lecture.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Sem. 42, j'ai lu "Madame feu Mozart"

J’ai lu pour vous «  La redoutable veuve Mozart  » d’Isabelle Duquesnoy. Tout d’abord, je l’ai acheté car son titre m’a interpelé. J...