vendredi 23 février 2018

JLPV : M.S. de Belfort de P.Frickert et V.DiMarco



Meilleurs Souvenirs de Belfort, c’est le deuxième livre né de la coopération entre deux auteurs : Patrick Frickert et Vittorio Di Marco. 

Sous ce titre inquiétant, les auteurs racontent une histoire encore plus inquiétante, d’autant plus qu’ils prennent le risque de se mettre en scène. Ils sont dans l’histoire qu’ils nous racontent. 
Et, en lisant, remplis de réalités et lieux existants, on peut se demander si la vérité, si simple, n’est pas plutôt une punition. 

L’histoire se passe en grande partie à Belfort mais le lac de Malsaucy est rappelé plusieurs fois. La nature, le naturel, le surnaturel… et, si tout était déjà autour de nous ? Regardez autour de vous, ne ressentez-vous pas cette impression de mal latent ? 

Pour vous en faire une idée, il vous faudra acheter le livre. Les auteurs seront demain, samedi le 24/02 au Super U de Sierentz. Mais, vous pouvez aussi l’acheter via le net en les contactant. 

Pour ma part, je vous l’ai déjà dit, les auteurs, je préfère les rencontrer et leur parler.  Ils ont plus à dire ; un livre, ce ne sont que quelques pages de l’histoire.Le reste, la vérité, se trame autour de nous, à chaque instant !

Vous avez aimé mon post ? Vous aimerez aussi celui de mes amis : avidoxe, Dan&Dina, dinadedan, EcrirePastel, Elsass-by-Nath, gravillons et VittorioDenim N’hésitez pas à partager et, même, abonnez-vous. Bonne lecture.

jeudi 15 février 2018

JLPV : HOT MAIL de Christelle Baldeck



Cette semaine, j’ai lu un livre étonnant. Habituellement, ce qui parle d’amour, ce n’est pas mon style mais je suis bien content de l’avoir fait. De toute façon, j’ai été entrainé dès la lecture de la 4ème de couverture. 

L’auteure, dont je vous ai vanté sa façon de tourner les phrases avec « Elsass Frei », nous amène dans la vie d’une dame qui pourrait être vous ou la vôtre ! Mais aussi dans toutes ces situations qui parfois nous échappent comme recevoir un mail par « erreur » ou dans ces situations que nous créons sciemment pour diverses raisons. 

Le hasard n’existe pas. En tout cas, Anissa, l’héroïne, n’y croit pas. Alors, pourquoi ne pas prendre en main les rênes du destin !? 

Après avoir lu le livre, je comprends qu’on ait pu en faire un film. Eh oui ! On a tourné un film de « HOT MAIL » ; l’apothéose !
Vous aimerez, sans aucun doute.
ISBN : 978-2-9536370-0-7 chez « Sultane. A » éditeur. 

Vous avez aimé mon post ? Vous aimerez aussi celui de mes amis : avidoxe, Dan&Dina, dinadedan, EcrirePastel, Elsass-by-Nath, gravillons et VittorioDenim N’hésitez pas à partager et, même, abonnez-vous. Bonne lecture.

vendredi 9 février 2018

JLPV "Kir kabyle" de Jacques Fulgence



En rangeant une étagère, je suis tombé sur un livre que j’ai acheté au Salon du Livre de Saint-Louis en… je ne sais plus quelle année ! Il était là et, parce qu’il est dans un format 11x18 et pas bien épais, je l’avais oublié entre deux gros livres. Oh, oui, cela arrive ! 

L’histoire se passe à Chenôve (Commune située en banlieue Sud-Ouest de Dijon.) et c’est l’histoire d’un jeune qui… non, dans ce blog je ne vous raconte pas d’histoires mais de ce que j’ai ressenti en lisant le livre. 

Donc, en environ 70 pages, l’auteur vous fait rentrer dans l’esprit d’un jeune de banlieue. Et, comme il écrit bien, ça marche. On serait presque de son côté… s’il n’était pas du mauvais côté. Et, quand on arrive à la fin, on se demande qui est du bon côté ! 

Je vous conseille ce polar car il pose des questions. Il répond à ces questions et vous amène, doucement, à vous demander si, parfois, … ah ! je reviens dans l’histoire.

Bref, j’ai beaucoup aimé.

Le livre fait partie d’une collection titrée « petite nuit » aux Editions NYKTA ; ISBN : 2-910879-26-7  

Vous avez aimé mon post ? Vous aimerez aussi celui de mes amis : avidoxe, Dan&Dina, dinadedan, EcrirePastel, Elsass-by-Nath, gravillons et VittorioDenim N’hésitez pas à partager et, même, abonnez-vous. Bonne lecture.

jeudi 1 février 2018

JLPV : "Liberté" et autres poèmes de Louis Roesch



C’est un recueil de poèmes où la Liberté est dans les textes et entre les lignes. 

En 4ème de couverture, l’auteur dit : Il n’est pour moi de mot plus noble, plus grand, que celui de – Liberté ; Elle mérite tous les sacrifices. »
Et c’est cela, plus le reste, qu’il a mis dans ce recueil. 

Je l’ai lu avec respect et repos de l’esprit.
L’écrit n’est pas encombré de grandiloquences inutiles qui viennent bloquer les idées ou modifier les images qui nous viennent en lisant les textes. C’est de la liberté dont on parle ! 

Je n’ai pas pu m’empêcher de mettre le début et la fin du poème 23 : « Récidive » : 

« L’éventré d’un cri
Percuta la nuit
Réveillant les horreurs
Et les bourgeois endormis »

Etc.
Et se termine par : 

« L’hypocrisie latente
De messieurs les bourgeois
Benoitement se rendormit. »

Quant aux images qu’on trouve de temps en temps entre les textes, ce sont des tableaux de quelqu’un de sa famille. Elles sont en couleur et de toute beauté.  
  
Vous pouvez écrire à l’auteur à « La Plume Colmarienne » qui transmettra. 
Moi, je lui ai acheté le recueil au Salon du Livre de Colmar et j’adore la dédicace qu’il m’a faite : « Pour Vitto, le gardien du phare – Amitiés » et il a signé. 

En lisant ses autres textes, vous direz, comme moi, c’est un Monsieur bien !  

Vous avez aimé mon post ? Vous aimerez aussi celui de mes amis : avidoxe, Dan&Dina, dinadedan, EcrirePastel, Elsass-by-Nath, gravillons et VittorioDenim N’hésitez pas à partager et, même, abonnez-vous. Bonne lecture.

Livres lus pour vous semaine 36

Puisque personne ne lit mes critiques de livres, je vais faire court : je vous mets les liens de ce que j’ai lu cette semaine et qui m...