jeudi 29 novembre 2018

JLPV "Récits du Miroir" de Laetitia Gand


Je viens de terminer (il est 5h52 du matin !) le nouveau Laetitia Gand.
Non, ce n’est pas un bouquin de poésies, c’est un recueil contes et de nouvelles. Quoi que… 

Je m’explique. Dans ce recueil, il y a 6 textes. J’ai pris beaucoup de plaisir à les lire. Mais, ce n’est pas du glauque, non ! C’est bien écrit, le principe du conte est soutenu et celui de la nouvelle est respecté… et la poésie s’y est infiltrée. 

Exemple : page 11 : « son œil se fait plus lynx » ; c’est de la poésie !
Ce n’est pas un mal, bien au contraire. Enfin quelqu’un qui écrit en français ! Avec toutes ces « américâneries » qu’on nous fait lire, je commençais à avoir peur. 

Et, ce n’est pas tout. Page 55, j’ai apprécié la façon d’amener « Ça remue sous les toits ». Déjà le titre est original mais, lire le texte : un régal pour qui possède encore l’amour des mots.  C’est… pénétrant.  

Je n’oublie pas l’histoire qui va vous émouvoir : « Des mots plein les poches » qui vous ira droit au cœur à l’approche de Noël. Noël, notre fête des familles, de toutes les familles, croyants ou pas, de tous ceux qui sont sensés et qui aimeraient que tous les enfants aient des parents le plus longtemps possible. 

En bref : j’ai été séduit et donc je vous le conseille pour vous ou pour offrir. Vous ne pouvez pas vous tromper, il fera plaisir à coup sûr. 

« Récits du Miroir » de Laetitia Gand est édité par « Z4 Editions » ; ISBN : 972-2-490595-24-2 
Vous pouvez le commander chez l’auteure, l’éditeur, en dédicace ou via le net. 

Vous avez aimé mon post ? Vous aimerez aussi celui de mes amis : avidoxe, Dan&Dina, dinadedan, EcrirePastel, Elsass-by-Nath, TandemLittéraire, gravillons, polarsensudalsace et VittorioDenim N’hésitez pas à partager et, même, abonnez-vous. Bonne lecture. 

PS : Petit aparté qui n’a peut-être rien à voir avec le livre : quand on me dit : « Mais, pour qui tu te prends ! » je réponds : « Moi, je ne suis personne ou juste un miroir. Ce que tu vois, c’est toi ! Si tu me tires la langue, ne t’étonne pas de ce que tu vois. » Bonne journée quand même.

1 commentaire:

Sem. 42, j'ai lu "Madame feu Mozart"

J’ai lu pour vous «  La redoutable veuve Mozart  » d’Isabelle Duquesnoy. Tout d’abord, je l’ai acheté car son titre m’a interpelé. J...