jeudi 23 mai 2019

JLPV "Rimes et Prose" de Vittorio DiMarco


Je tiens en main un livret de 66 pages qui se vante d’amener la poésie aux enfants, de faire aimer la poésie aux enfants. Pourquoi pas !
Alors, je l’ai lu. 

Et, c’est vrai que c’est possible ! Pour de vrai possible ! Les enfants vont aimer. Et les adultes aussi. En tout cas, moi, j’ai beaucoup aimé. 

Et fait, l’auteur a mis deux histoires dans ce recueil :

La première, Le lion sans domaine, est un conte rimé. En 10 tableaux, il raconte l’histoire d’un lionceau dont les braconniers ont tué ses parents. Il est  recueilli par des humains et grandit avec l’enfant de la maison. C’est une histoire touchante et qui m’a touché. Je crois qu’elle peut vraiment plaire aux enfants. Elle peut réellement amener les enfants à lire de la poésie. 
De plus, avant de raconter l’histoire du « Lion Sans Domaine », l’auteur met 5 textes rimés, eux aussi, pour préparer l’histoire et pour sensibiliser les enfants (et les adultes) à l’environnement et aux espèces en voie de disparition. J’approuve. 

La deuxième histoire, "Le coéquipier", une nouvelle en prose, parle aussi d’amitié mais, entre « collègues » policiers. C’est un petit polar pour enfants, avec tous les repères, faciles à trouver… quoi que ! Ce n’est qu’à la fin que j’ai compris. Quoi ? Je ne vous le dirais pas. Je ne veux pas vous gâcher la surprise. 
C’est une belle histoire d’amitié. Voici ce que je peux en dire : Un policier, qui menait une enquête, a été enlevé par des truands. Trouvant que le système ne va pas assez vite, son coéquipier cherche à le retrouver. Il part seul. 

En fin de compte, les deux histoires parlent d’amitié. C’est beau, c’est dit simplement, c’est dit avec humanité ; c’est sûr, ça plaira aux enfants. Et aux adultes ; nous sommes tous d’anciens enfants ! 

Maintenant, si vous n’avez jamais été enfant et n’êtes qu’un banquier, son prix est de € 8,50. 
Il est disponible chez « thebookedition » mais, si vous ne voulez pas payer de frais d’expédition,  soit vous pouvez le commander chez votre libraire, soit vous allez voir l’auteur dans les salons du livre. Moi, je choisis toujours cette possibilité car j’aime offrir un livre dédicacé par l’auteur. 
Enfin, pour lire les résumés en 4ième de couverture ou pour lire quelques pages du livre, connectez-vous sur :

Bonne lecture.  

Vous avez aimé mon post ? Vous aimerez aussi celui de mes amis : avidoxe, Dan&Dina, dinadedan, EcrirePastel, Elsass-by-Nath, TandemLittéraire, gravillons, polarsensudalsace et VittorioDenim N’hésitez pas à partager et, même, abonnez-vous. Bonne lecture.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Sem. 42, j'ai lu "Madame feu Mozart"

J’ai lu pour vous «  La redoutable veuve Mozart  » d’Isabelle Duquesnoy. Tout d’abord, je l’ai acheté car son titre m’a interpelé. J...