jeudi 22 août 2019

JLPV 'Jean de Florette' de Marcel Pagnol


Jean de Florette de Marcel Pagnol est le premier tome de «L’eau des Collines ». 
C’est une histoire qui commence par la présentation d’un village afin d’expliquer pourquoi ce qui suit est possible. Déjà cela est intéressant puisqu’on connaitra un peu de l’historique de la population provençale. 

Et puis, il y a l’histoire proprement dite : Un monsieur (de la ville) hérite d’un mas avec terrain dans les collines de Provence. Il a l’intention de s’y installer définitivement et commence son exploitation. Malheureusement pour lui, le voisin voudrait posséder son terrain pour y faire des cultures qui demandent beaucoup d’eau. Et ce terrain a une belle source. Mais, le nouveau venu ne le sait pas. Le voisin bouche la source pour décourager le légataire qui a aussi beaucoup besoin d’eau pour ses cultures. Il est obligé d’aller chercher l’eau très loin et se tue au travail. Le voisin peut acheter le terrain et faire réapparaitre, comme par miracle, l’eau. 

Évidemment, il n’y a pas que cela. C’est aussi l’histoire d’une petite fille qui aide son père, cet homme qui est ignoré de tous puisqu’ils (ceux des Bastides) pensent qu’il n’est pas du village. C’est aussi l’histoire d’une famille puissante qui peut acheter les consciences. C’est l’histoire de gens qui laissent mourir d’autres gens pensant que ce n’est pas leurs affaires. Etc. 

Il y a des sentiments, bons, mauvais, sournois, drôles, etc. ou tristes, à chaque page. Et il y a aussi, pour moi qui ai passé ma jeunesse dans les garrigues, des odeurs de thym, de lavande, de romarin, de soleil qui peut être généreux et donner la vie ou l’enfer et brûler tout ! 

Jean de Florette, Tome 1 de L’eau des Collines  qui pour l’édition que j’ai en main (Editions Pastorelly Monaco 1988 ; © Marcel Pagnol 1962 ; dépôt légal 1964 ; rci N°61-P-2109) est admirablement bien écrit et, Marcel Pagnol, par ses descriptions, nous plonge dans l’ambiance des cigales. On s’y croirait. On souffre avec le bossu, on est en colère contre le papet, révolté contre les villageois, etc. on fait partie de l’histoire, on est plongé dans L’eau des Collines 

 Bonne lecture,

L’image de côté est celle de la jaquette du dvd car, j’ai aussi visionné le film de Claude Berri, 1985. (Et j’avais, à la télé, vu le film ‘Manon des Sources’ de Marcel Pagnol, 1952, avec Rellys et Jacqueline Pagnol)

Vous avez aimé mon post ? Vous aimerez aussi celui de mes amis : avidoxe, Dan&Dina, dinadedan, EcrirePastel, Elsass-by-Nath, TandemLittéraire, gravillons, polarsensudalsace et VittorioDenim N’hésitez pas à partager et, même, abonnez-vous. Bonne lecture.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Livres lus pour vous semaine 36

Puisque personne ne lit mes critiques de livres, je vais faire court : je vous mets les liens de ce que j’ai lu cette semaine et qui m...