vendredi 9 août 2019

JLPV : Nul ne Saura de Mary Jane Clark


J’ai pris un livre dans la bibliothèque de ma fille pour me régaler d’une bonne histoire : Nul Ne Saura. J’avoue, je pensai prendre Mary Higgins Clark ! Je ne me suis aperçu de la méprise que bien plus tard. Et ce fut une belle surprise car l’auteure traite admirablement bien d’une bonne histoire. 

En fait, pour début, il y a deux histoires.

La première est celle d’un jeune garçon (Vincent Bayler, 11 ans) passionné de « poile-à-frire » (comme dans Le Cas Nonnenbruch) c’est-à-dire de détecteur de métaux. Un jour, il trouve quelque chose mais en garde une partie ! (comme dans le Cas Nonnenbruch) Et, on le suspecte de suite : comment a-t-il pu détecter cette chose s‘il n’y a pas de partie métallique ! Où est passée la partie métallique ? 

Là, il doit se méfier du méchant, le vrai ! Celui qui cherche cette partie de la chose ! Et qui est, peut-être, à l’origine de la chose… qui, elle-même n’est qu’une partie d’autre chose…Je ne peux pas tout vous dire sinon, où est le plaisir du suspense !

La deuxième histoire met en scène une journaliste (Cassie Sheridan) de renom qui travaille pour une chaine de télé. Un jour elle s’attaque à quelqu’un de puissant et avec des relations… Elle perd (la journaliste) tour à tour, et son emploi, et la maison, et son mari, etc. et se retrouve, quand même, petite journaliste pour un petit journal de province. (Comme on dit en France).

La vraie histoire commence lorsqu’elle rencontre ce garçon. Elle se dit qu’elle pourra se refaire… Mais, les dangers sont plusieurs… et je ne vous en dirai pas plus. D’autant que le jeune garçon a un frère… Mark, 5 ans… malade… plus le Fbi… plus l’ouragan… plus… etc. et n’oublions pas cette personne importante qui veut toujours se venger…

Excellente histoire, bien écrite, qui vous donne envie de tourner la page pour lire la suite. Je vous conseille « Nul ne saura » de Mary Jane Clark.

Je connaissais Mary Higgins Clark. J’ai lu plusieurs de ses livres et certains, je les ai regardés à la télévision puisqu’il y a eu plusieurs adaptations pour le petit écran. J’ai lu quelques livres écrits par sa fille Carol Higgins Clark  et maintenant une autre Clark vient leur disputer un titre dans le suspense ! Je lui donne la deuxième place. Désolé Carol mais « Nul ne saura » est drôlement bien ficelé. 
Bon, de Mary Jane, je n’ai lu que celui-ci… pour l’instant. 

Titre original : « Nobody Knows » publié par St. Martin’s Press ; traduit de l’américain par Jean-Paul Mourlon. © Mary Jane Clark, 2002.
ISBN : 2-7441-6834-3 ; Aubin Imprimeur, Poitiers ; octobre 2003 ; pour France Loisirs Paris – pour la version que j’ai en main. 

Bonne lecture. 
Sinon, vous pouvez vous rabattre sur Meurtres à Silva Alta chez thebookedition 
ou Meurtres en Sundgau chez Lulu.com
Vous avez aimé mon post ? Vous aimerez aussi celui de mes amis : avidoxe, Dan&Dina, dinadedan, EcrirePastel, Elsass-by-Nath, TandemLittéraire, gravillons, polarsensudalsace et VittorioDenim N’hésitez pas à partager et, même, abonnez-vous. Bonne lecture.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Sem. 42, j'ai lu "Madame feu Mozart"

J’ai lu pour vous «  La redoutable veuve Mozart  » d’Isabelle Duquesnoy. Tout d’abord, je l’ai acheté car son titre m’a interpelé. J...