jeudi 3 octobre 2019

Semaine 40, j'ai lu pour vous Francis Huster


Dans la série des livres étonnants, j’ai lu pour vous « La vie, les femmes et nos emmedes » de Francis Huster. 

Tout le monde connait la Bible, le Thora ou le Coran mais, peu de gens les ont lus. C’est ainsi ; les gens lisent peu. Et donc, ils lisent « court ». C’est-à-dire des pensées, des maximes, des proverbes ou des aphorismes. (voire que des image !!!) 

Pourquoi ? Parce que c’est court ! 
Mais, dans ce cas, bien souvent, ils ne savent pas de qui c’est ! 
Montesquieu, La Bruyère, Sénèque, Pascal, Jung, etc. : connais pas ! Mais, des réparties comme « Rien ne sert de courir, il faut partir à point » de La Fontaine ou « Une main lave l’autre » de Sénèque et tant d’autres, font partie du langage populaire. 

Alors, fort de ces constatations, je me suis dit qu’on se souviendra de Francis Huster plus de son livre de « Drôles de pensées » que de ses performances indéniables d’acteur. ( par certains, évidemment)

Bref, j’ai lu son livre et je le relirai sans doute encore car certaines de ses pensées sont intéressantes. C’est pourquoi je vous le conseille. 

Exemples :
La sincérité, c’est la pensée nue. Elle charme comme elle choque.
Il n’y a qu’un livre à pages blanches : l’avenir.
Perdre la vie est un malheur. La rater, une faute.
Les laides croient que les belles le font exprès.
Toutes les femmes rêvent d’avoir des couilles. Les hommes aussi.
Si on pouvait mourir de connerie, les cimetières afficheraient complet.
Etc.  

Francis Huster ; « La vie, les femmes et nos emmerdes » ; édité chez « Le Passeur » ; ISBN 978-2-36890-158-8 ; dédicacé à : ‘Pour la femme que j’aime’ ; 216 pages. 

Un défaut : le format : 14x14 ; je ne sais pas où le classer dans ma bibliothèque. Donc, Monsieur Huster, vous êtes prié de le rééditer en 15x21 ou en 11x17. Merci. 

D’ailleurs, à ce propos, je lance un nouvel appel à Patrick Frickert et Vittorio Di Marco : vous devriez rééditer vos polars en format poche, c’est plus pratique à lire dans le train, tram, bus ou métro ou en les attendant. Merci. 

Bonne lecture,

Vous avez aimé mon post ? Vous aimerez aussi celui de mes amis : avidoxe, cap Morgenspat, Dan&Dina, dinadedan, EcrirePastel, Elsass-by-Nath, TandemLittéraire, gravillons, polarsensudalsace et VittorioDenim N’hésitez pas à partager et, même, abonnez-vous. Bonne lecture.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Sem. 42, j'ai lu "Madame feu Mozart"

J’ai lu pour vous «  La redoutable veuve Mozart  » d’Isabelle Duquesnoy. Tout d’abord, je l’ai acheté car son titre m’a interpelé. J...